Bruno Fahy PhotoBlog

Bruno Fahy PhotoBlog

Parlons photo !

Un blog pour parler photo en général: tips, matériel, etc...

And the winner is...

Messages diversPosted by Bruno Fahy Thu, December 04, 2014 13:05:38
Il faut savoir profiter des bonnes choses qui arrivent.

Oui, gagner un prix est toujours gratifiant. Ici, il fait office de cerise sur le gros gâteau de mon année 2014. Mes attentes et objectifs pour la FIFA World Cup 2014 sont atteints, et de la plus belle des manières.

Merci à tous ceux qui m'on fait confiance, et m'ont soutenu.

SudPresse, 4/12/14



RTBF.be , 4/12/14

  • Comments(4)//bruphoto.brunofahy.be/#post4

Et si on faisait du X ?

Matériel de prises de vuesPosted by Bruno Fahy Fri, November 14, 2014 11:14:42
Petit préambule : Ceci est un avis personnel sur le matériel... je ne l'ai pas mis sur un banc d'essai ou des mires de mise au point. J'explique ce que je cherchais, attendais..et si je l'avais trouvé ou non smiley . Bonne lecture.


Possesseur du Fuji X100 depuis pas mal de temps (quelques mois après sa sortie, en fait...et même m'être autorisé un peu plus tard une petite coquetterie cosmétique en changeant le chromé de base vers une version noire) , je me demandais si je n'avais pas fait le tour. Au début, je cherchais un petit appareil pour mes loisirs, vacances et voyages privés.
Le X100 m'était apparu comme une évidence. Sa ressemblance avouée aux Leica M, son viseur optique et son objectif fixe avait pour moi un avantage: ne pas me demander quel objectif emporter !

Mais au fil du temps, j'avais un petit manque. Pas vraiment pour les grand-angles, mais plutôt pour un peu plus d'allonge, pour faire des petits portraits ou des détails dans mes paysages. J'ai eu des Leica M et mon objectif préféré était le 50, que j'utilisais beaucoup plus que le 35.

Donc je me suis procuré un X1 Pro à l'essai, avec quelques optiques (un 14 et un zoom 18-55)

Déjà, la flagrante différence de taille m'a déjà un peu freiné. Le X1 est super bien fini et robuste...mais forcément le poids est en conséquence, et l'encombrement aussi.

Lors du test, j'ai quasiment oublié le 14mm (ce n'est pas ce que je recherchais) et surtout employé le petit zoom.
Zoom 18-55 de bonne qualité, ouverture variable 2,8 vers 4 à 55mm.
Lors de mes tests je me suis aperçu que j'avais apprécié l'appareil dans la plage focale entre le 28 et le 55.

Après plusieurs photos, j'ai remarqué le résultat homogène entre ce X1 Pro et mon "bon vieux" X100 . A focale similaire, je n'ai pas trouvé que le X1 était significativement supérieur au mien, tant sur le point de l'AF que sur la mesure de lumière ou le rendu (en AWB).

Donc, le match était serré.... avec même un avantage au X100 pour le rapport poids/encombrement. Mais restait le "problème" de la focale.
Alors j'ai pris ma calculatrice et j'ai fait mes comptes financiers et j'ai vite remarqué que j'allais dépenser beaucoup d'argent pour l'usage que je voulais en faire. Et honnêtement, reclaquer près de 2000 euros vers un nouveau système (Fuji X) en plus de mon matériel Canon Pro...j'en n'avais pas très envie.

Alors, je me suis tourné vers un petit "bricolage", dans le bon sens du terme: puisque le 50mm me manquait, pourquoi ne pas opter pour le complément optique Tele Converter 50 (TCL-X100) que Fuji propose pour le X100 et X100s ?
Sur le papier, les caractéristiques sont intéressantes, puisqu'il s'agit d'augmenter la longueur focale du X100 sans perte de luminosité (on garde donc le f:2 pour le 50) ni perte de qualité.
Le prix fait moins sourire : pas loin des 225 euros (pour un 50....smiley ) et aussi le système "à visser" qui peut rebuter, au premier abord. Mais soit... je voulais un télé, alors je commande le truc.

Au déballage, on s'aperçoit vite que l'objet est de qualité: assez lourd, bien fini, livré avec une petite housse de protection.
Pour le mettre sur le X100, c'est un peu plus long que de changer une optique sur un boitier "conventionnel" : en effet, il faut au préalable dévisser la bague d'adaptation de l'objectif fixe avant de visser le converter. Mais le pas de vis est costaud, on sent que Fuji ne s'est pas foutu du monde là-dessus.

Sur le X100, ça a de la gueule. C'est assez gros, mais ça ne dénote absolument pas l'ensemble. La prise en main est top.


Note : il faut bien s'assurer d'avoir fait la bonne mise à jour pour le X100 (lien dispo à la fin de l'article) car il faut sélectionner dans le menu de l'appareil que le complément est placé.

A l'usage, on s'aperçoit vite que le viseur optique, même si les repères "barres blanches" s'adaptent, qu'il est assez imprécis surtout pour les sujets proches (donc....les portraits smiley ) et qu'on préfèrera le viseur hybride vidéo. Gros changement pour moi, car je ne l'utilisais presque jamais. Mais on s'y fait vite.

Au niveau emploi, j'ai vite pris mes marques. La qualité reste bonne même si il y a une perte minime de piqué à f:2 . Le contraste est nickel, et aucun changement sur les couleurs.
Cet achat m'a fait redécouvrir mon X100 que je délaissais un peu! Pour les portraits des enfants notamment mais aussi pour les photos en extérieur.
Je suis moins convaincu pour les photos "macro" avec le converter, en tout cas pas à pleine ouverture.

J'ai donc complètement abandonné mes envies d'autre chose, comme le X1 pro.
J'ai maintenant vraiment ce que je cherchais : un compact de qualité, le plaisir de se passer de zoom, avoir un appareil tout le temps avec soi qui sort des fichiers solides.


En résumé :

Les "+" :

- super fabrication
- n'altère pas les qualités de l'objectif de base.
- on conserve l'ouverture de f:2
- augmente les possibilités du X100

Les "-"
- prix
- rend le viseur optique moins précis
- manipulation de placement

A ne pas oublier, la mise à jour du firmware en cliquant ici

car il faut aller dans le menu et "signaler" au X100 qu'un converter (il existe aussi un converter grand-angle) est en place.

Petit conseil : on peut attribuer d'autres fonctions aux touches "RAW" et"Fn" du boitier, l'idéal est d'affecter une de ces touches à ce signalement, surtout si on compte souvent changer d'optique. Chez moi, c'est la touche "Raw" qui sert à ça.

BF



  • Comments(0)//bruphoto.brunofahy.be/#post3

Tu sais que tu es photographe de football quand...

Messages diversPosted by Bruno Fahy Fri, October 31, 2014 14:13:07

Tu sais que tu es photographe de football quand :

- ta focale de base c'est entre le 300 et le 500 mm !

- t'as déjà plongé à terre avec 10 000 euros de matos pour éviter un tackle glissé

- tu aimes les stades en ville, les buvettes sont a coté et l'hôtel est pas au fin fond de la campagne.

- tu fais 35 heures par semaine, mais entre le vendredi midi et le dimanche soir !

- l'ouverture des magasins le dimanche , tu t'en fous ! Tu bosses tous les dimanches !

- tu as déjà couru avec un 500mm dans une main, un 70-200 dans l'autre et un 17-35 autour du cou !

- quand tu rentres trempé en salle de presse, y a toujours un journaliste qui te demande : "il pleut encore" ?

- ta vie toute entière tient dans une valise, un ordi portable, et un iPhone avec tes gosses en fond d'écran.

- tout le monde plaint ta femme (ou conjoint)

- tu te fais pote avec des joueurs en espérant qu'ils fêtent leur but devant toi, et au final ils se barrent de l'autre côté.

- tu as fait ta demande d'acccred par email, fax, téléphone, signaux de fumée, courrier et que sur place : RIEN ! Et tu dois tout réécrire à la main sur un document qui n'est pas dans ta langue.

- tu regardes les rediffusions pour te voir a la TV !

- quand tu joues à FIFA sur ta console, tu provoques des corners pour voir si ils ont poussé le détail de mettre des photographes dans les coins.

- tu regardes les matchs en direct à la télé juste pour voir les copains. Surtout quand il pleut.

- parfois même pour les emmerder, tu leur téléphones.

- le seul moment de la semaine pour un BBQ entre amis, c'est le mardi midi (qui ne doit pas se terminer trop tard quand il y a la Champion's League)

- tu reconnais un lieu sur une photo avec juste 4cm carre de pelouse

- le parking presse est rempli de VIP

- tu te dis que bosser sous la pluie c'est sympa, hier c'était de la grêle !

- 5 personnes par jour veulent t'échanger leur bridge pourri contre ton D4S ou ton EOS1DX

- tout le monde voudrait faire ton job, sauf quand il pleut, fait froid, ou si c'est le soir ou le week-end.

- 100 personnes au moins t'ont déjà demandé si tu trouvais Marc Wilmots ou Vincent Kompany sympas.

- 200 personnes au moins t'on déjà demandé de porter ton matos pour aller au stade...jusqu'à ce qu'ils le soupèsent.

- sur le bord du terrain, 1 personne sur 5 te demande pour quelle télé tu bosses

- quand tes enfants te demandent une berceuse, tout ce que tu connais, c'est " You'll never walk alone".

- tu n'as que 2 cravates dans ton armoire, mais 346 tours-de-cou avec des vieilles accréditations

- que tu changerais pas de métier pour tout l'or du monde



  • Comments(0)//bruphoto.brunofahy.be/#post2

Ma 1è World Cup

Messages diversPosted by Bruno Fahy Wed, October 29, 2014 16:43:04


Ma première World Cup
par Bruno Fahy

Je pense que je m'en souviendrai longtemps: ce coup de fil du responsable photo de Belga. « J'ai donné ton nom à la FIFA, je pense que c'est une bonne idée que tu ailles faire des photos pour nous à la coupe du monde au Brésil » m'avait-il lancé, directement. Alors voilà, plus qu'à attendre les mois qui me séparaient du vol vers ma première World Cup et de ses diverses expériences...
Après quelques tergiversations email-esques pour les accréditations FIFA (des mois entre les attentes de confirmation, codes etc..) , tout commence vraiment dans l’avion vers Sao Paulo, encore sur le tarmac de l'aéroport de Zaventem : on a pu faire quelques photos des sièges des joueurs et même l'entrée des Diables dans celui-ci. Retrouver son siège pour vite envoyer les quelques photos en catimini avant le décollage.
L'arrivée au Brésil fut chahutée : la sortie des joueurs a posé problème aux autorités et j'ai pu avoir, à la volée, quelques images.
Ensuite, le bus vers l'hôtel Guararema, qui allait être notre camp de base pendant près d'un mois . Eloigné du centre d'entraînement (une volonté de l'Union Belge), et situé dans un village minuscule et retiré, cet hôtel de la presse était un bon choix : calme, propre, sympathique.
Le centre d'entraînement « Paradise Resort » à Mogi : la tente climatisée en guise de press room a vite montré ses limites, surtout quand les journalistes étrangers sont arrivés. Pas sécurisée, wi-fi capricieux (mais Belga avait pris l'option de payer la location du câble… beaucoup trop cher), frigo vite à sec vu la chaleur. Le travail à Mogi n'était pas simple pour nous : Marc Wilmots a changé ses horaires presque quotidiennement. Nous étions prévenus la veille (parfois tard). Deux ou trois entraînements se sont fait sur un terrain annexe entièrement grillagé : difficile d'avoir des images correctes. Impossible d'avoir des portraits de joueurs, ni dans l'hôtel, ni dans des activités hors football. Seulement donc à l'entraînement ou lors des interviews TV ou pendant les conférences de presse.... très mal éclairées...bref, la débrouille !
Pour les matches : Impressionné par les infrastructures FIFA et par la beauté des stades, les conditions de travail étaient très bonnes : prises de courant et internet câblé sur le terrain (pour 250 photographes), l'espace était toutefois réduit...ça a joué un peu des coudes pour travailler smiley .

Concernant les vols et transferts : c'est là le plus gros souci. Tout s'est plutôt bien déroulé pendant les matches du 1er tour, si ce n'est par exemple que le choix des hôtels n'était pas des meilleurs. Pour le tour suivant, tout s'est compliqué. Complètement abandonnés par notre voyagiste, nous avons dû, sur 1 heure, chercher vols et hôtels vers Salvador de Bahia, tout cela au prix fort, sur des vols différents, hôtels différents.... alors que ce déplacement était relativement prévisible (1ers du groupe) . Avec le décalage horaire, il fut difficile de contacter nos rédactions et chefs en Belgique pour avoir les accords pour débloquer les fonds pour pouvoir voyager. Cela a pourri l'ambiance de quelques soirées. Problèmes qui auraient pu prendre une tournure dramatique à l'issue du match de quart de finale à Brasilia…Pas facile de trouver un vol pour aller à Brasilia, et quelques heures avant le match (!) nous ne savions pas encore comment nous allions rentrer vers Sao Paulo (et vers Guararema où étaient une partie de nos bagages). La solution : un « bus de luxe » autour de 500 euros pour un trajet de +/- 12heures. Mais finalement presque la totalité des journalistes avaient réservé un vol pour rentrer (sans prévenir, merci la solidarité). Nous nous sommes donc retrouvé à 6 photographes pour les deux bus et avons entamé notre dangereux périple (attaque du bus en pleine nuit) vers Sao Paulo dans un car qui n'avait rien de luxueux : pas de couchettes, pas de repas (seulement un peu d'eau). Nous avons également dû changer notre itinéraire en cours de route : Wilmots faisait une conférence de presse à Mogi à 11h : nous avons donc mis le cap vers le Paradise. Nous sommes arrivés à 10h et quelqu'un de l'Union Belge n'a pas voulu que l'on nous ouvre les grilles pour nous installer. Nous avons donc dû attendre 1h au soleil (après les 12h de car) pour pouvoir enfin rentrer dans ce centre de presse (sans électricité ni boissons) pendant que des collègues cherchaient une solution pour ramener nos bagages de Guararema à Mogi. Dommage de terminer une expérience unique comme une coupe du Monde par des faits pareils... et bizarrement on a déjà envie d'y retourner.... Car personnellement mon objectif était rempli, et bien rempli....

Quelques mois après mon retour, je dois encore me pincer aujourd'hui pour me dire que ce n'était pas un rêve, que j'ai pu aller au bout de ma passion. Honnêtement, pour un photographe de football, une coupe du monde au Brésil pour y suivre une équipe qui a donné tant de rêve et de bonheur aux supporters belges, on peut difficilement espérer mieux. De la fête FIFA sur Copacabana au Maracana, des entraînements sous les palmiers de Belo Horizonte aux tribunes presque verticales de Sao Paulo...qui n'a pas rêvé de ça ? Oui, il y a eu des moments difficiles (au niveau familial aussi, évidemment..) mais aujourd'hui, reste les images.... et si il fallait en choisir une...

...pourquoi pas celle-ci ?










  • Comments(4)//bruphoto.brunofahy.be/#post1

Bienvenue !

Messages diversPosted by Bruno Fahy Wed, October 29, 2014 15:54:49
Bonjour !

En toute modestie, je reçois beaucoup de questions concernant mon métier... Difficile d'y répondre avec le peu de caractères dispo sur Twitter, ou sur Facebook.

Alors voilà, j'ai créé ce petit blog sans prétention pour donner mon avis sur du matériel, montrer aussi l'appareillage et choses que j'utilise pour mon métier.

Ceci en complément de mon compte Twitter : @BrunoFahy et ma page Facebook : Bruno Fahy , the Football Shooter


A bientôt !

Bruno.

  • Comments(70)//bruphoto.brunofahy.be/#post0
« Previous